Err

Votre panier : 0,00 EUR
Bienvenue sur le site ORPHEON

Chirurgie Pédiatrique

La chirurgie pédiatrique est une chirurgie générale dans laquelle on peut faire : 

- de la chirurgie viscérale et digestive pédiatrique, avec aussi d'autres domaines tels que la chirurgie thoracique pédiatrique et la chirurgie cardiaque pédiatrique (on ne fait que la thoracique au CHU de ROUEN)

- de la chirurgie orthopédique pédiatrique

- et parfois aussi de la chirurgie plastique pédiatrique (pour la chirurgie de la peau et à ROUEN pour les fentes labio-palatines surtout). 

L'internat se déroule selon la réforme avec 10 semestres dont les deux derniers séniorisés. 

Les stages disponibles à ROUEN : 

  • Au CHU : Chef de service Mme LIARD 

- la chirurgie orthopédique pédiatrique 

- la chirurgie viscérale pédiatrique 

- la chirurgie plastique pédiatrique 

  • En périphérie, au CH Monod du Havre : Chef de service Mme HUGUENY 

- la chirurgie générale pédiatrique avec dominante mou (avec deux jours d'orthopédie pédiatrique dans la semaine) 

En chirurgie pédiatrique, la maquette s'effectue bien sûr avec le coordinateur mais aussi en fonction de la spécialité que vous allez faire, et c'est vaste ! 

Il faut savoir que la position géographique de ROUEN nous inclue dans la région du NORD avec Lille, Caen et Amiens et que les inter CHU, appelés dans ce cas inter régions sont plus aisément acceptés ! 

Les services : 

- au CHU :

le travail est partagé entre la visite dans le service, les préparations des staffs, visio-conférence, le bloc, les gardes et astreintes et les consultations. 

En orthopédie pédiatrique, il y a les consultations CPU (post urgence) réalisées par les internes encadrés par un sénior et les consultations séniorisées (on consulte avec le senior).

Les horaires d'une journée de travail : 

- 7h45 +/- 18h30 (on part lorsque le travail est terminé) 

Les gardes de pédiatrie sont partagées entre garde et astreinte, deux personnes par jour ce qui fait que cela tourne pas mal, les gardes et astreintes étant plus calmes l'hiver, la pédiatrie étant une spé qui répond à la météo ! 

Les astreintes bloc commencent à 17h30 et finissent à 8h30 le lendemain. Sauf le WE : 8h30 - 8h30. On doit être joignable et disponible pendant ces 24h.

Les gardes aux urgences pédiatriques commencent à 18h30 et finissent à 8h30 le lendemain (elles recoupent la visite dans le service le lendemain matin). 

- en périphérie : 

le travail est partagé entre la visite dans le service, les staffs, le bloc, les gardes et les consultations toujours avec un sénior. 

Les horaires d'une journée de travail : 

- 7h30 - 17h (on part lorsque le travail est terminé) 

Il n'y a que les gardes aux urgences adultes pour les internes de chirurgie, coté ambulatoire (circuit court). 

Les horaires sont : 

- 18h30 - 8h30 en semaine

- 13h - 8h30 le samedi 

- 8h - 8h30 le dimanche 

Les gardes de pédiatrie aux urgences sont couplées avec les urgences médicales ... ce qui reste accessible en 1er semestre puis plus difficile avec le temps, pour cause de divergence de formation bien sûr ! 

Les points positifs : 

- les enfants sont des êtres incroyables, c'est une spécialité joyeuse et belle avec une prise en charge 

complète, tolérante de l'enfant et de sa famille. 

- c'est une spécialité où on a peu affaire aux décès, aux patients alcoolisés ou agressifs des urgences adultes  ce qui est moins pesant sur le long terme 

- pour les femmes : chirurgie pédiatrique = girl power ;) 

- c'est aussi une chirurgie où on doit savoir tout faire car dans beaucoup de centres, le chirurgien sénior de garde doit savoir gérer l'appendicite  et la fracture du fémur ! 

- on voit du bébé prématuré au grand de plus de 16 ans, on suit les patients pendant des mois et des années, jusqu'à parfois, plusieurs générations et ça n'a pas de prix 

- on est très encadré en pédiatrie, même si on est seul en garde, un chef est toujours là pour nous au bout du fil 

- notre formation est très encadrée avec des sessions de cours théoriques et pratiques deux fois par semestre ! 

Les points négatifs : 

- les gardes reviennent fréquemment, et à la fin de l'été, on est riche mais souvent un peu défraîchi 

- cela reste un internat de chirurgie, c'est exigent, fatiguant et demande beaucoup d'investissement personnel. 

- on ne peut pas être loin géographiquement du CHU (astreinte oblige) 

La région du CHU de Rouen est agréable, la Haute-Normandie est une région proche de la mer, proche de la région parisienne et agréable à vivre, la pluie est notre meilleure amie en chirurgie pédiatrique 

Contact interne référent Rouen : Mathilde PAYEN

mathilde-payen@hotmail.fr